Besoin d'un conseil ?
Appelez Catherine
02 38 34 20 97


Le Caryopteris, un arbuste pour fleurir la fin de l'été

Au jardin, l'été est foisonnant de floraisons colorées et parfumées qui attirent des nuées d'insectes butineurs. Lorsqu'arrive la fin de la période estivale, les fleurs se font plus rares. C'est là que le Caryopteris fait son entrée sur le devant de la scène. Avec sa floraison, très mellifère et nectarifère, déclinée en nuances de bleu à violet, parfois de rose, ce petit arbuste prend le relais dans les massifs et bordures d'août à octobre. Quant à son feuillage, particulièrement dense, il distille ses parfums aromatiques lorsqu'il est froissé entre les doigts. Rustique, simple d'entretien, le Caryopteris mérite une large place au jardin pour fleurir la fin de l'été.

Un arbuste à la floraison azurée d'une grande générosité

Petit arbuste de la famille des Verbénacées, le Caryopteris est également connu sous les noms vernaculaires de Spirée bleue ou Barbe bleue. Deux noms qui rappellent la principale de ses caractéristiques, sa floraison bleue, déclinée en différentes nuances, du bleu pâle au bleu profond, en passant par le bleu violacé. Et même le rose ! Il faut dire que des croisements réussis ont permis d'obtenir de nombreux cultivars à partir de Caryoperis x clandonensis.

Dès la fin de l'été, en général en août, le Caryopteris investit le jardin de sa floraison. Elle se poursuit jusqu'aux portes de l'automne, en octobre, sans interruption.

Cet arbuste offre des inflorescences particulièrement vaporeuses qui se déploient le long des tiges de l'année. Toute la végétation finit par disparaître derrière ces bouquets composés d'une multitude de toutes petites fleurs, réunies en verticilles.

Bien que non parfumées, les fleurs, mellifères et nectarifères, savent attirer les insectes butineurs et pollinisateurs. Par leur densité, elles entreront dans la composition de jolis bouquets champêtres, de bonne tenue en vase.

Une multitude de variétés de Caryopteris pour un nuage bleu

En jouant sur les différentes variétés de Caryopteris, vous composerez une scène végétale tout en grâce et en sérénité :

  • Le Caryopteris clandonensis ‘Heavenly Blue’ fleurit en bleu violacé très intense sur un feuillage vert au revers gris
  • Le Caryopteris clandonensis ‘Thetis’ offre des fleurs bleu foncé et des feuilles vert gris
  • Le Caryopteris clandonensis ‘Grand Bleu’ produit aussi des fleurs bleu foncé, plutôt de petite taille, qui s'épanouissent sur un feuillage argenté très odorant
  • Le Caryopteris clandonensis ‘Good as gold’ se distingue par ses fleurs bleu violacé qui créent un contraste étonnant avec son feuillage jaune d'or

Sans oublier le Caryopteris clandonensis ‘Pink Perfection’ qui affiche non pas une floraison bleue mais rose tendre. Cette variété est également plus précoce puisqu'elle fleurit dès juillet.

Un feuillage caduc tout en générosité

Si la floraison des Caryopteris est appréciable pour égayer la fin de l'été et le début de l'automne, son feuillage est tout aussi attractif. En effet, ce petit arbuste forme un buisson dense, arrondi, souvent plus large que haut. Suivant les variétés, il atteint de 45 cm à 1,20 m de hauteur, voire plus rarement 1,50 m.

Quant à son feuillage caduc, il est constitué de petites feuilles simples, quelquefois dentées, ovales et lancéolées. Le plus souvent vert foncé, teinté de gris argenté, les feuilles affichent aussi des couleurs plus originales. Ainsi, le feuillage de ‘Good as Gold’ est remarquable par sa couleur dorée, alors que celui de ‘White Surprise’ est panaché de blanc crème.

Le dernier attrait de ce feuillage réside dans son parfum résineux de térébenthine lorsqu'il est froissé. Certaines variétés affirment leur différence avec une odeur forte d'anis et de lavande qui plaît beaucoup aux abeilles !

Une culture simple, un entretien réduit au minimum

Le Caryopteris s'affirme comme un arbuste vigoureux de par sa résistance à la sécheresse et sa rusticité jusqu'à – 15 à – 20 °C. Il ne demande en outre qu'un entretien réduit au strict minimum :

  • Des arrosages les deux premiers étés. Ensuite, il se débrouille seul
  • Un paillis de feuilles mortes pour protéger sa souche du froid
  • Un apport de compost au printemps
  • Une taille drastique en mars ou avril au 2/3 de sa hauteur. Cette taille lui permettra de prolonger sa longévité, de favoriser sa floraison et de garder un port dense.

Où et quand planter le Caryopteris?

Le Spirée bleu n'est guère difficile sur la nature du sol. Une terre ordinaire lui convient, pourvu qu'elle soit parfaitement drainée, légère et profonde, plutôt sèche qu'humide. D'ailleurs, le Caryopteris se plaît assez dans les sols caillouteux ou sableux. Il redoutera donc les sols gorgés d'eau en hiver. Quant à la situation, elle doit être très ensoleillée, et surtout abritée des vents froids et chargés d'humidité. Il appréciera réellement une plantation au pied d'un mur exposé au sud.

Le Caryopteris se plante indifféremment à la fin du printemps, ou en automne, après les gelées et les grosses chaleurs estivales. Il se cultive aussi en pot ou en bac pour installer sur un balcon ou une terrasse.

Le Caryopteris, un bel arbuste adapté à tous les jardins

Le Caryopteris trouvera sa place dans tous les types de jardin, du champêtre à l'anglais, en passant par la naturel ou plus moderne. On pourra la planter dans un massif, une bordure, ou encore une haie basse, en compagnie d'érables du Japon ou de fusains dont les couleurs automnales s'harmoniseront avec la floraison tardive du Caryopteris.

Au milieu des vivaces, il se complaira en présence de Pérovskias, de Sauges arbustives, d'asters, de rosiers remontants ou de marguerites d'automne. Quant au bleu de ses fleurs, il se marie très bien avec le jaune des Échinacées, Helianthus et Sedums.


Respect de l'environnement
Produits en stock
Expédition rapide 24/48h
Satisfait ou remboursé 14jr
Paiement sécurisé
Facilité de paiement 2x sans frais