Besoin d'un conseil ?
Appelez Catherine
02 38 34 20 97


Pennisetum

Le Pennisetum ou herbes aux ecouvillons est une graminée ornementale très utilisée au jardin pour créer de magnifique scème de jardin automnale en compagnie des plantes vivaces. L'entretien des pennisetum et la culture est facile est à la portée de tous les jardiniers même débutants.

Où planter le pennisetum ?

Triez par...

Catégories

Réinitialiser ce groupe

Sol :

Exposition :

Période floraison :

Couleur du feuillage :

Le pennisetum est une graminée de la famille des Poacées. Du latin Penna , plume et seta , soie, et en anglais fontain grass du fait de son port en forme de fontaine. Il est également appelé l'herbe aux écouvillons.

Pennisetum  Pennisetum viridescens  Pennisetum orientale karley rose  Pennisetum alopecuroides Mondry

Le pennisetum mérite une place de choix dans l’ornement de votre jardin et vos massifs de plantes vivaces. Il apportera un grand décor durant l’été avec l’apparition de ses jolis épis en forme de goupillon de bouteille. Dès que l’on passe à côté dans le jardin ou la pépinière, on a envie de le caresser. Ses épillets se déclinent en de nombreuses couleurs : doré, rose pourpre, bruns, jaune, bleue… Même son feuillage est très intéressant, il est plus ou moins fin suivant les espèces.

Et pour parfaire ce tableau prometteur, le pennisetum demande peu d’entretien pour rester beau pendant une grande partie de l’année.

Où planter le pennisetum ?

Le pennisetum est une plante de taille petite à moyenne qui mesure de 20 à 90 cm. Il s’agit d’une graminée ornementale qui apprécie d’être plantée sur une exposition ensoleillée pour bien fleurir.

Vous choisirez de le planter en pleine terre dans un sol bien drainé à sec en fonction de l’espèce que vous souhaitez cultiver.
Il existe plus de 80 espèces de pennisetum, mais toutes ne sont pas rustiques. Le Pennisetum secatum ou Pennisetum secatum rubrum par exemple, gèlent à partir de 0 °C.

Au Châtel des Vivaces, nous commercialisons principalement le Pennisetum alopecuroides, le Pennisetum oriental, le Pennisetum villosum ainsi que le Pennisetum thunbergii.

Pennisteum orientale

Il est originaire d’Amérique du Nord et d’Asie Mineure. Cette graminée rustique résiste très bien au froid en France. Très décoratif, il peut être cultivé en isolé ou en petit groupe dans un massif.
Ses épis ont la forme d’un cylindre légèrement arqué d’abord rose-argenté et virant au gris. Ils sont plus longs et plus fins que ceux du Pennisteum alopecuroides. Leur forme s’apparente un peu à celle d’une banane. Le pennisetum orientale commence à fleurir en juin et finit sa floraison en octobre. Il s’agit d’une floraison très longue pour une graminée.
On apprécie particulièrement son feuillage fin d’une belle couleur vert-gris.

Notre coup de cœur va au Pennisetum oriental Karley rose dont l’épi est le plus coloré

Pennisetum alopecuroides

Les Pennisetum alopecuroides sont originaires d’Extrême-Orient et du Japon. Ils se plaisent particulièrement dans des habitats ensoleillés et ouverts. Cette espèce est la plus utilisée dans les jardins de graminées. C’est celle qui offre la plus grande diversité. C’est également le pennisetum le plus rustique et le plus cultivé en France.
Grâce aux nombreux cultivars, leurs hauteurs varient de 30 cm à plus de 1,5 m en fleur. Ses feuilles sont étroites, vertes en été devenant jaune d’or en automne. Ses inflorescences forment des épis cylindriques plus ou moins gros et longs suivant les variétés. Les couleurs de ses fleurs varient du pourpre foncé au beige. La floraison du pennisetum commence au début du mois de juin pour les plus précoces et en septembre pour les plus tardifs. Une fois défleuris, les épis restent beaux jusqu’au début de l’hiver puis disparaissent peu à peu jusqu’au début du printemps.

La cultutre des Pennisetum alopecuroides

La culture du pennisetum est facile, si l’on prend soin de le planter en plein soleil ou à mi-ombre. On préférera l’ombre d’un mur ou d’une maison. Hé oui, ne le plantez pas sous les arbres sous peine de ne pas avoir d’inflorescences. Vous pouvez le cultiver dans tous les terrains, car il tolère même la sécheresse passagère. Mais une humidité régulière sera un plus pour lui. Toutefois, gare au gel, car même si la rusticité des graminées n’est plus à démontrer, certaines variétés y résistent mieux que d’autres. Pour un effet esthétique, la plantation en groupe de 3 ou cinq est souvent préconisée. Mais une plantation en massif en mélange avec des vivaces Echinacea purpurea, des verbena bonriensis ou des Rudbeckia… donnera les plus belles scènes automnales. Le pennisetum alopecuroides se ressème très bien dans certaines conditions notamment de fraicheur et de soleil. Mais, là encore, le contrôle se fait très bien.

Comment réaliser la plantation du Pennisetum ?

  • Que vous réceptionniez un conteneur de 2-3L ou un godet de 9x9x10cm, il vous faudra dans un premier temps le tremper dans l’eau pour bien le réhumidifier. Surveillez ce signe simple : quand vous ne voyez plus de bulles sortir du pot, la motte est bien humide ;
  • Creusez un trou de 2 fois le diamètre du pot ;
  • Ajoutez du compost, pou enrichir le sol (l’engrais est inutile) ;
  • Dépotez le pennisetum et coupez les racines du fond du pot ;
  • Positionnez la motte, afin que le dessus de celle-ci se trouve 1 à 2 cm sous le niveau du sol ;
  • Rebouchez le trou et tassez la terre autour de la motte pour bien chasser l’air (elle empêcherait les racines de pousser) ;
  • Arrosez copieusement

 

L’entretien du Pennisetum alopecuroides

L’entretien des pennisetums sera très simple, pour le plus grand bonheur du jardinier. Il consiste à le rabattre en fin d’hiver. Il faudra tailler toutes les feuilles et chaumes de cette graminée caduque à 5-7 cm du sol. Rassurez-vous, de nouvelles feuilles bien vertes apparaitront rapidement. Attention, une taille tardive courant mai peut être préjudiciable à la formation d’épis. En effet avec cette taille tardive vous éliminerez tous les épis en cours de formation. Si vous ne souhaitez pas qu’ils se ressèment, éliminer les épis en fin d’été. Mais c’est un peu dommage.

Tous les 3 ou 4 ans, il est préférable d’arracher les pieds de pennisetum afin de les régénérer. Divisez les pennisetums en prenant les jeunes talles axillaires et jetez le centre. Replantez alors des morceaux gros comme le point pour avoir rapidement une touffe florifère. Cette opération devra être réalisée absolument et uniquement au printemps. Les pennisetums n’émettent pas de nouvelles racines à l’automne et si l’hiver est rigoureux ou pluvieux, vos jeunes plantes mourront. Vous pouvez également tenter la multiplication du pennisetum par semis. Attention, cela ne fonctionne pas pour les hybrides.

Certaines espèces rhizomateuses auront également besoin d’être contenues pour ne pas devenir envahissantes. Dans ce cas, vous pourrez les diviser en coupant le rhizome en deux.

L’arrosage se fera uniquement à la plantation ou en cas de sécheresse. En dehors de ces deux cas de figure, votre poacée se contentera de l’eau de pluie qu’elle recevra naturellement.

Les principales variétés de Pennisetum alopecuroides

  • Pennisetum alopecuroides Cassian

Hauteur  1 m environ,  Epis brun clair, feuillage or et rouge à l’automne

  • Pennisetum alopecuroides Hameln

Hauteur environ 1 m, épi  blanc crème, floraison début juillet

  • Pennisetum alopecuroides Little Bunny

Le plus petit, environ 30 cm , floraison août

Hauteur environ 60cm, gros épi pourpre, floraison de Septembre à Octobre, feuille large

  • Pennisetum alopecuroides  Paul’s giant

Le plus grand, 1.5m, épi brun crème, feuillage automnal orangé

  • Pennisetum alopecuroides  Red Head

Hauteur environ 70cm, gros épi rouge à l’ouverture devenant pourpre par la suite, floraison à partir de Août.

  • Pennisetum alopecuroides Viridescens

50cm épi très foncé Presque noir, feuillage fin.


Respect de l'environnement
Produits en stock
Expédition rapide 24/48h
Satisfait ou remboursé 14jr
Paiement sécurisé
Facilité de paiement 2x sans frais